Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

C’est en hommage au combat des trois sœurs Mirabal, militantes dominicaines assassinées par le dictateur Rafael Trujillo le 25 novembre 1960, que l’Organisation des Nations Unies décrète en 1999 la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Protéger, mobiliser et sensibiliser la population mondiale à l’actualité du combat sont les maîtres mots de cette journée.

Issue d’une collaboration entre l’artiste bisontine Caroline Pageaud et les associations Le Roseau et Solidarité femmes, une œuvre éphémère et forte a été créée sur la vitrine de la pharmacie de la Maison natale de Victor Hugo, visible de la rue du 20 novembre 2021 au 24 janvier 2022.

Un recueil de témoignages de travailleuses sociales (Pdf) accompagne cette création.

Cette œuvre est une commande la Ville de Besançon, et s’inscrit dans le cadre de la programmation culturelle de la Ville de Besançon « Les Bisontines », qui met à l’honneur les protagonistes de la culture artistique, littéraire, musicale et patrimoniale de la cité comtoise de septembre à décembre 2021.

Bourlingueuse, passionnée et rêveuse, l’artiste Caroline Pageaud se nourrit de l’observation du paysage. De ses voyages elle rapporte des images, des sensations, qu’elle transcrit sur le papier. La lumière des Pyrénées rencontrées en 2013 – qui sont devenues depuis est un rendez-vous annuel ! -, l’immensité de l’océan appréhendée lors d’une longue traversée de l’Atlantique en voilier avec trois amies à la veille du confinement. Puisant dans la tradition du figuratif et de l’illustration, Caroline s’exprime à travers diverses techniques : dessin, sérigraphie, gravure, cyanotype… Gouge, feutres et crayons lui permettent de restituer les paysages, de partager les atmosphères ressenties lors de ses voyages, de donner corps à ses figures humaines.

Débarquée dans la région en 2017, l’artiste entame son travail poétique avec l’ambition de lier création plastique et médiation. Elle collabore, d’abord avec La Fraternelle – Maison du Peuple et le musée de l’Abbaye à Saint-Claude, puis avec l’association Écarts d’arts. C’est avec cette volonté de transmettre qu’elle élabore, avec ses partenaires, des ateliers à destination de tous, touchant particulièrement les scolaires, personnes éloignées de l’offre culturelle, fragilisées, ou dans l’apprentissage. Elle fonde, en 2017, Les2portes avec deux compères, Audrey Devaud et Gwilherm Courbet. L’atelier-galerie, installée dans le quartier Rivotte, invite des artistes comme Claire Hannicq, Mélanie Yvon ou Thierry Millotte à exposer et à parler de leur travail, alternant cycles d’expositions et rendez-vous ponctuels.

Photo : Nicolas Waltefaugle